Du temps de l'occupation par les troupes allemandes Cap d'Oune était truffé de bunkers et de tunnels.

L'un d'eux rejoignait le haut de la colline aux sous-sols de la villa Lozeral.

Et également à la falaise,

 On le devine de la mer en regardant la falaise en passant en bateau sous la Villa Lozeral.

Mais il faut un oeil averti.

Quand on a construit l'actuelle route entre le haut des arcades et l'hôtel Sol, il a été indispensable de les couper à la dynamite.

Les vieux s'en souviennent.

Les débris sont en bas des rochers.

On a été obligé ensuite de murer certains tunnels pour qu'ils ne débouchent pas dans le vide.

Certaines salles de stockage de munitions étaient construites dans des poches d'argile ce qui explique les trous d'érosion visibles en dessous de leurs structures

car l'eau a fait ruisseler l'argile et on voit bien qu'ils penchent un peu.

Mouvements imperceptibles...

DSCN0049

Dans le but de pouvoir construire des villas en partie sur ces bunkers

il a fallu les découper à la scie circulaire guidée au laser.

img016 bis - Copie

Par conséquent plus rien n'est plus actuellement visible.

Avant

DSCN0335

Et voilà après, le résultat juste avant la construction des villas.

La falaise est renforcée.

DSCN0003

Ce document est dont exceptionnel.