Premier coup d'Est, comme on dit...

    Toujours très impressionnant ce déchaînement de l'eau, l'eau de la mer mais aussi l'eau d'un ciel fou qui retourne avec violence à la mer, sa mère !
Restons humbles et respectueux devant de tels spectacles qui remettent l'homme à sa vraie place.

En balade nocturne, pendant la tempête, entre 23h et 1h du matin dans les rues de Banyuls, j'ai pensé que je ne pouvais que louer la disponibilité de la police municipale, de la gendarmerie, des services municipaux qui dégagent la chaussée encombrée des débris rejetés par les flots. Les rondes se succèdent, les gyrophares éblouissent, les lumières sont allumées à la capitainerie, à la mairie...
La mer ronfle, les banyulencs aussi, à part quelques noctambules...et malheureusement sans doute les personnes qui tentent de se battre dans leur maison contre les effets néfastes des éléments déchainés.

 

2016

2016

2016

2016

 

2016

 

2016

2016

2016