Il est un jour venu du Nord.

Avec son coeur en or.

Avec son adorable famille.

    Il s'est mis à notre portée voilà près de quinze ans pour diriger notre petite harmonie lorraine.
A la clé il a mis son amour pour la musique, son talent de musicien, son infinie patience, son humour permanent.
Il a mis en nous toute sa confiance et nous a fait prendre confiance en nous.
Quel plaisir de jouer dans ces conditions !

Les progrès n'ont pas tardé, nous amenant à un niveau jamais atteint.

Il était aussi amoureux de Banyuls, dont il me réclamait le soleil voilà à peine six jours...


Pourtant il nous a quitté cette nuit parce que la nuit on est plus près des étoiles.

     Mon cher Alain, je t'écrivais récemment, pour t'encourager à l'occasion de la reprise des répétitions :
"Bon voilà, il faut t'atteler à cette magnifique tâche et emmener Camina vers le succès, vers le plaisir partagé d'un bon travail accompli dans des conditions exceptionnelles de chaleur humaine, de respect de tous, de tolérance, de communion"

Je suis persuadé que tu es déjà en train de monter ton orchestre d'anges !

Mes remerciements pour tout ce que tu as été pour tous et pour moi en particulier.

Mon profond respect, exceptionnel ami,
ton Dédé