Je me sens obligé de vous raconter ce qui m'est arrivé celundi  matin.

ça n'arrive qu'à moi dirait Isabelle.

J'étais garé en voiture entre deux platanes à la Promenade, direction Puig-del-Mas, avant la rue de la passerelle, assis au volant, moteur arrêté, et je répondais au téléphone en regardant devant moi dans le vague, plongé dans l'échange téléphonique avec Paris. Mon regard était limité dans la direction avant, à travers le pare-brise. Le silence était total car toutes  les vitres étaient remontées. Soudain je bondis ! un cliquetis "clac-clac" dans ma portière côté conducteur, bien entendu. Je tourne la tête et je vois une dame bien habillée, la trentaine, enveloppée dans un beau manteau noir, qui retire sa clé de voiture de ma serrure. Elle s'était trompée de voiture mais la clé de la sienne avait quand même activé la fermeture de ma portière. Imaginez sa confusion quand j'ai baissé la vitre pour lui montrer que j'étais au volant. Surprise, elle eut un mouvement de recul, s'est excusée rapidement en deux trois mots et a filé une vingtaine de mètre plus loin dans sa vraie voiture, une Renault gris métallisé toute neuve alors que ma voiture est une VW toute râpée et cabossée.Elle est partie en voiture, a fait demi-tour dans l'avenue et est repassée près de moi dans l'autre sens. J'avais baissé ma vitre et on s'est fait coucou de la main !