Banyuls, "voué au mythe de Bacchus et aux humeurs de Neptune" !

        C'est ainsi que Titi Coste décrivait ce "village charmant, enclavé entre mer et montagne" dans sa préface du premier recueil d'Albert Sagols.

Poétiquement il précisait même dans celle du second que "Bacchus lui offrit ses pampres d’or" et "Neptune les sentiers de la mer" !


     C'est en pensant à tous ces vignerons-pêcheurs et pêcheurs-vignerons que je vous propose de découvrir une facture datée de 1867.

Elle émane de F. Forgas à Banyuls (peut-être Fortuné Forgas qui sera maire de 1884 à 1886) et s'adresse aux établissements "Get Frères" à Revel en Haute-Garonne dont elle constituait une archive.


Get Frères est à l'origine de liqueurs alcoolisées à base de menthe poivrée (peppermint). 
Personnellement, je ne connais ni le Get27 ni le Get31 qu'on trouve encore aujourd'hui.
Pourtant Get (Bacardi-Martini ) reste largement en tête des ventes de liqueurs, loin devant Baileys, Cointreau ou Malibu...
L'histoire de Get nous est contée ici.

 

Document Forgas 1867

 

 


Titi Coste précise encore qu' "en ce temps-là, on donnait le nom de Rancio à du Banyuls très vieux, sec ou doux, impérieusement naturel tel que le souhaitait son spirituel et bienheureux bienfaiteur, Mossén Rous" !

La "gare de Séguala" fait sûrement référence au hameau de Labastide d'Anjou "Le Ségala", entre Carcassonne et Toulouse, hameau né avec le creusement du canal du Midi entre 1666 et 1681.
Mais pourquoi cette gare de destination alors que la ligne SNCF de Castelnaudary à Revel était ouverte dès 18
65 ?